Pot-au-feu de Sologne

Publié le 24 Novembre 2017

Le pot-au-feu de Sologne est aussi indifféremment dénommé pot-au-feu du braconnier ou pot-au-feu du garde. Il est cuisiné à base de gibier bien évidemment. Celui-ci est le plus souvent un lapin de garenne mijoté en marmite avec des lardons.

Origine

Ce mets doit son nom au fait qu’auparavant le lapin solognot était le plus souvent braconné. Resté aux mains du braconnier ou confisqué par le garde-chasse, il était mis à cuire caché sous un gros tas de légumes, et  désossé afin de dissimuler sa présence. Ce pot-au-feu était servi avec le foie poché.

Pot au feu de Sologne en marmite (à gauche) - Pot-au-feu du braconnier prêt à consommer (à droite)Pot au feu de Sologne en marmite (à gauche) - Pot-au-feu du braconnier prêt à consommer (à droite)

Pot au feu de Sologne en marmite (à gauche) - Pot-au-feu du braconnier prêt à consommer (à droite)

Ingrédients

Outre le lapin et le lard, ce pot-au-feu nécessite : poireaux, carottes, céleri, navets, panais, ail en chemise, ainsi qu’un oignon émincé et un autre piqué de clous de girofle, sarriette, laurier, thym, ache des montagnes, pommes de terre, bouquet garni, sel et poivre. Le foie du lapin, tenu à part pour être poché ne l’est qu’en fin de cuisson.

Dégustation

Pour présenter ce mets, il faut d’abord couper le lard en tranches, découper entièrement le lapin, sinon le désosser, et dresser les viandes dans un grand plat de service. Ensuite les légumes sont disposés au-dessus des viandes. D’autre part, dans une soupière, mettre les tranches de pain, après les avoir dorées au beurre dans une poêle. Le foie coupé en petits dés est déposé ensuite. La soupe est immédiatement consommable après avoir été arrosée avec le bouillon mais elle peut être aussi gratinée.

Soupe du braconnier gratinée

Soupe du braconnier gratinée

Rédigé par Michel

Publié dans #Légume, #Viande, #Soupe et Pot-au-feu

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article