Les différents labels et signes officiels

Publié le 7 Novembre 2017

Les différents labels et signes officiels

L'INAO reconnait, et gère, plusieurs types de labels et signes officiels, représentatifs de qualités de produits. Même si les AOC, IGP, et autres label rouge ont une certaine notoriété, d'autres sont plus méconnus, mais pourtant tout aussi sérieux et important. Découvrons les !

AOC (Appellation d'Origine Contrôlée) - AOP (Appellation d'Origine Protégée)

L'AOC (forme française) et l'AOP (forme européenne), se base sur une notion de terroir. Le savoir-faire, la méthode de production, et l'origine des produits initiaux sont cernés sur une zone précise. Une AOP ne peut être officialisée, si l'AOC n'est pas finalisée. Les produits labellisés sont issus de l'agriculture, avec ou sans transformations. Les règles d’élaboration d’une AOC sont inscrites dans un cahier des charges, supporté par un syndicat professionnel, organisant la filière concernée, et font l’objet de procédures de contrôle (par l'INAO). Il existe en France 50 AOC  dans la filière laitière, 44 en agroalimentaire, et 366 pour les vins et eaux de vie.

Exemples : Châtaignes, oignons, olives, huiles d'olives, fromages, vins.

IGP (Indication Géographique Protégée)

Les IGP identifient des produits agricoles, brut ou transformés, sur une zone géographique spécifique. Les cahiers des charges sont moins stricte que pour les AOC, mais définissent de la même façon les règles de bonnes pratiques à respecter. Ils sont supportés par un syndicat professionnel, organisant la filière concernée, et font l’objet de procédures de contrôle (par l'INAO). Il existe en France 126 IGP agroalimentaires et 74 IGP viticoles.

Exemple : Fruit, légume, raisin, vins, fromages, viande.

Une forme d'Indication Géographique est créée pour les produits artisanaux, en 2013. L'INPI, qui sera en charge du contrôle des filières, gère actuellement le suivi de la création d'une trentaine de filières artisanales.

Exemple : Granit de Bretagne, Siège de Liffol, en cours de demande : Savon de Marseille, Porcelaine de Limoges.

STG (Spécialité Traditionnelle Garantie)

Les qualités des produits bénéficiant d'un label STG sont basées sur une composition et une méthode de fabrication ou de transformation traditionnelles. Ce label ne laisse ressortir que la spécificité et la tradition du produit, sans notion de géographie. Il retrace donc une pratique ancestrale, un savoir-faire, pratique typique particulière, nationale, régionale ou locale mais qui peuvent être réalisés en dehors du pays ou de la région de provenance ou de fabrication initiale du produit. Les règles d’élaboration d’une STG sont inscrites dans un cahier des charges et font l’objet de procédures de contrôle (par l'INAO). Le label ne s'applique qu'à des denrées alimentaires.

Exemple : Moules de Bouchot

AB (Agriculture Biologique)

L’Agriculture Biologique est un mode de production qui allie les pratiques environnementales optimales, tout au long du processus de production. Le label est géré par un cahier des charges, qui privilégie les procédés non polluants, respectueux de l’écosystème et des animaux. L' exclusion l’usage des OGM et limitation des recours aux intrants, en privilégiant l’emploi de ressources naturelles et renouvelables, est un principe de base de ce label.

A voir : Cahier des charges

Label Rouge

Le Label Rouge est un sigle national, qui désigne des produits qui, par leurs conditions de production ou de fabrication, ont un niveau de qualité supérieur par rapport aux autres produits similaires habituellement commercialisés. Les produits bénéficiant de ce label sont soumis à un cahier des charges et des contrôles réguliers (par l'INAO). En 2015, 425 produits bénéficiaient du label.

Exemple : poulet, jambon, ail, ananas, farine de meule, baguette de pain de tradition française.

Rédigé par Véronique Pagnier

Publié dans #Produits et AOC, #Traditions

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
oui
Répondre
K
oui
Répondre