François Vatel

Publié le 6 Novembre 2017

François Vatel

Vous avez déjà entendu parler de Vatel, mais sans vraiment savoir qui il est ? Certains se souviennent du film de Rolland Joffré, avec Gérard Depardieu. Mais qui est il exactement ?

De son véritable nom Frizt Karl Watel, il nait en janvier 1631, à Tournait, d'un père laboureur, d'origine suisse. Adolescent, il décide de ne pas suivre les traces professionnelles paternel, pour entrer en apprentissage chez le parrain de son frère, Jehan Heverard, alors pâtissier traiteur. Il restera 7 ans à son service. En 1653, il est engagé comme écuyer de cuisine au château de Vaux le Vicomte, au service de Nicolas Fouquet. Ce dernier n'a alors que 15 ans, Vatel 22 ans. Les capacités de Vatel lui permettent de devenir rapidement maître d'hôtel de Fouquet. Le 17 août 1661, pour l'inauguration du château de Vaux le Vicomte, qui voit finalement l'arrestation de Fouquet par Louis XIV, Vatel est alors le grand ordonnateur de la fête et du banquet : 80 tables de convives, 30 buffets, en 5 services, avec de la vaisselle en or.

A l'arrestation de Fouquet, de peur d'être lui même emprisonner, Vatel s’enfuit en Angleterre. C'est grâce au baron de Gourville, ami de Fouquet et connaissance de Louis II de Bourbon-Condé, dit le Grand Condé, que Vatel entre aux cuisine du château de Chantilly. Il restera au service de condé de 1663 à avril 1671. 

En cette fin avril 1671, après des années de disgrâce dues à la Fronde (plus de vingt ans), et pour fêter la fins des travaux de son château de Chantilly, Condé invite le roi et sa cour, pour 3 jours de festivités. Le nombre de participants lors du premier souper du jeudi étant supérieur aux prévisions, les plats viennent à manquer à 2 tables sur les 25 dressées. Vatel se sent touché dans son honneur par ce manque. Pour le diner du lendemain, vendredi de carême, le cuisinier de Condé ayant prévu du poisson des côtes du nord, se retrouva fasse a une nouvelle déconvenue, liée à un retard de livraison. Ne pouvant effectué un service à la hauteur, en temps et en heure, il se suicida dans sa chambre, à l'épée, juste avant l'arrivée définitive de sa commande, le 24 avril 1671.

Rédigé par Véronique Pagnier

Publié dans #Cuisinier

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article